En marche !

Après avoir favorisé le transport par car (loi pour l’activité et la croissance) , pour les démunis, voili la marche, c’est dire la régression.

En marche… Certes, mais dans quel sens ?

Le sieur, bien nommé Emmanuel MACRON a pris le soin de ne pas préciser le sens de la marche…

En effet, la précision d’une telle assertion est primordiale, car l’on peut considérer qu’il s’agit soit d’une marche avant soit d’une marche arrière…

Cependant, au regard des idées exprimées par le bien nommé et de la politique « sociale » menée par le gouvernement auquel il appartient, l’on peut, sans peine, considérer qu’il s’agit d’une marche arrière.

Sans titre

Et puis, Historiquement, il y a des « marches «  de références

Emmanuel Macron tsé toung le « Grand Timonier »,

… La « longue marche… » Celle de Mao tsé toung – c’est la « Longue Marche »… Commencée le 15 octobre 1934, elle prit fin le 19 octobre 1935.

En 1927, les communistes fuient vers les montagnes et parcourent 12 000 km le plus souvent à pied… Je vous raconte pas la promenade !

Une « petite ballade » de plus d’un an, de l’Armée rouge chinoise et une « partie du Parti » communiste chinois pour échapper à l’Armée nationale révolutionnaire du Kuomintang de Tchang Kaï-chek durant la guerre civile chinoise.

Poète malgré tout ! Mao tsé toung a écrit ces quelques vers sur la longue marche : « L’Armée Rouge ne s’effraie pas de la Longue Marche.
 Dix mille rivières, mille monts ne sont rien pour elle.
 Les Cinq Pics sinueux sont de petites vagues,
 Le vaste Wu Mong est une motte de terre qu’on foule aux pieds.
 Tièdes étaient les rochers où se brisait la rivière aux Sables d’or,
Glacées étaient les chaînes de fer du pont de la Tatu.
Passé le mont Mien aux mille pieds de neige,
 La joie de toute l’armée fut immense. »

Petite nuance, elle coûta la vie à entre 90 000 à 100 000 hommes rien qu’au sein des communistes…

 Et After ? Le « Grand Bond en avant » (1958 -1962)

Mao tsé toung après avoir éliminé toute forme de contestation…, décide en mai 1958, une politique destinée à « doper » la révolution : c’est le « Grand Bond en avant », censé augmenter en un temps record la productivité du pays, à réviser à la hausse les objectifs, à accélérer la croissance économique et la construction du socialisme. Rien que cela ! Il s’agit d’un énorme effort collectif consistant à transformer radicalement le mode de production. «Il fallait battre tous les records» écrira René́ Dumont «dans n’importe quelles conditions… »

Les résultats seront catastrophiques : 1960 est sans doute l’année la plus noire de l’histoire de la Chine qui engendra la plus grande famine du XXème siècle, et provoqua la mort de dizaine de millions de chinois. Ce sera l’une des plus grandes catastrophes humanitaires de l’histoire

Le « Grand Bond en Avant » est dans le prolongement de la Campagne des « Cent Fleurs », de 1957, visant à éveiller l’expression populaire – « Que cent fleurs s’épanouissent, que cent écoles rivalisent! » – afin de mener une grande campagne de rectification à l’échelle du pays tout entier.

mahat Emmanuel le « Mahatma »

La marche du sel (300 km) en mars 1930 où Gandhi défie les Anglais.

En Inde, sous la colonisation anglaise, c’était un délit de fabriquer du sel, d’en posséder, de le vendre, de l’acheter, de le colporter, et même d’emporter le sel naturel d’ une plage… Cet impôt est pour Gandhi « la taxe la plus inhumaine que l’ingéniosité de l’homme puisse imaginer ».

Le 12 mars 1930, Gandhi, â quitte la ville d’Ahmedabad à la tête de 79 compagnons. Ils marchent vers le village de Dandi situé au bord de l’Océan Indien.

 Le 6 avril, Gandhi ramasse sur la plage un peu de sel. A partir de cet instant, il devient un rebelle à l’empire britannique. Il lance alors le mot d’ordre de la désobéissance civile à tous les Indiens.

Le 9 avril, il affirme dans un message à la nation : « Aujourd’hui, tout l’honneur de l’Inde est symbolisé par une poignée de sel dans la main des résistants non-violents. Le poing qui tient ce sel pourra être brisé, mais ce sel ne sera pas rendu volontairement ».

Comme l’a écrit Jean-Marie Muller, « il y a sans doute un avant et un après Gandhi, à la fois dans la réflexion philosophique sur l’exigence de non-violence qui fonde l’humanité de l’homme et dans l’expérimentation de la stratégie de l’action non-violente qui permet la résolution pacifique des conflits ». Hé manu et ouat ?

 Emmanuel… « Faut pas rêver et fait pas rêver… »liuthere

« I have a dream » la Grande marche de Washington pour les droits civiques conduite par Martin Luther king en août 1963. La marche vers Washington pour le travail et la liberté́ se termine le 28 août 1963 par le rassemblement de 250 000 personnes dans la capitale.

 Martin Luther King prononce son discours célèbre I have a dream (« je fais un rêve ») au pied du Lincoln Memorial. Il est reçu le jour même à la Maison Blanche par le Président John Fitzgerald Kennedy. Martin Luther King devient le plus jeune lauréat du prix Nobel de la paix en 1964 pour sa lutte non violente contre la ségrégation raciale  et pour la paix.

 Alors ! « Manu… » quel type de marche ? Un léger souhait quand même… que cela ne soit pas la marche funèbre de Chopin et Beethoven

Moralité…

 

attention

Florilège sur la « marche »… à méditer…

Le vieux sage a dit : « L’homme jeune marche plus vite que l’ancien. Mais l’ancien connait la route ».

« L’enfant marche joyeux, sans songer au chemin ; il le croit infini, n’en voyant pas la fin ». (Alfred de Musset)

 Et puis, Victor Hugo, éminence des siècles… qui prémonise…« Le plus excellent symbole du peuple, c’est le pavé. On marche dessus jusqu’à ce qu’il vous tombe sur la tête.”

 Et Johann Wolfgang Von Goethe (Faust) qui clame que “Tout homme qui marche peut s’égarer.”

 Sans oublier, Émile de Girardin (Pensées et maximes – 1867) devin… « Vouloir faire marcher en avant un ministère sans idées, autant vaudrait entreprendre de faire remorquer un convoi par une locomotive sans combustible !”

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s